Tu danses

Tu danses intransigeante exigeante excitante

tu penses un pas en fente

enfante et affronte sans honte

l’onde obscure de nos pensées

effrontées osées provoquées subjuguées

sans alternance tu avances sans renverser

ces vices et ces versés savamment mélangés

et c’est sans résistance que je laisse aller

cet essai effronté affronter ces formes parfaites

c’est sans tension qu’attend cet amour passionnel

en rétention sa liberté conditionnelle

c’est l’attention d’un regard sans intention

qui dans l’immense a provoqué sa conception

 

Car tu es la plus belle tu es là que je le veuille ou non

tu es la merveille à laquelle je ne donnerai pas de nom

et tu danses (ter)

 

je m’souviens plus du goût de tes lèvres

ni de ta salive ni tes cheveux

je me souviens juste que j’étais bien

mais que j’aimais pas être trop heureux

que je trouvais ça trop facile

mais que je préférais fermer les yeux

que ce n’est pas en croisant les cils

que l’on arrive à vivre à deux

 

Alors on va prendre le temps

de savourer chaque instant

passer de beaux après-midi

comme on n’en passe pas souvent

je te parlerai je te ferai rire

comme si je n’étais plus accroché

je te parlerai je te ferai rire

et moi le soir je pleurerai

 

Refrain

 

Premier couplet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Un site utilisant WordPress