Une rose

Mettre son cœur sur un bout de papier

éviter que ces pensées ne s’en aillent

trop facilement pour tout gâcher

où la patience montre cette faille

de Serge Gainsbourg à Maupassant

de Baudelaire à Victor Hugo

tous ces poètes le cœur saillant

n’ont survécu que par leurs mots

 

non je n’ai pas la prétention

d’égaler leur maestria

ni celle d’écrire une chanson

qui fera qu’on parle de moi

je ne cherche pas à remplir ma poche

je cherche juste à me vider de ce creux

auquel une douleur s’accroche

auquel s’écorchent mes yeux

 

on cherche tous des excuses

et des explications sans faille

pour un prétexte les idées fusent

mais ce n’est pas le cœur qui parle

car le cœur lui est malicieux

aime à souffrir du passé

se souvenir des moments heureux

confronter la réalité

sans l’affronter

 

comme on dit passer à autre chose

sur la tombe poser une rose

troquer le silence pour la voix

entendre moins parler de toi

comme on dit passer à autre chose

lever les yeux vers l’horizon

faire un pas puis deux allez ose

elle n’est pas finie ta chanson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Un site utilisant WordPress