La vieille

Elle vit dans huit mètre quarante

la vieille d’à côté

magicienne plus que savante

elle s’occupe de ses rosiers

 

Chaque jours elle leur chante

des histoire alambiqué

dans une langue peu charmante

les gencives décharnés

 

elle est la reine dans son palais

vêtue de mille et une histoire

plus belle que tout Saint-Tropez

elle n’a pas besoin de miroir

 

plus maline que Cendrillon

elle n’a pas besoin de chaussure

elle n’a que son grand pantalon

et son manteau noir bien sûr

 

et elle danse, danse, danse dans sa tête

et elle virevolte et rebondit du sol vers l’hyper espace

et elle danse, danse, danse et elle s’entête

emprisonnée dans ce taudis elle compte y laisser une place

 

 

et à deux pas sur le pallier

il y a des séquoias géants

elle y a donc fait installer

des guirlandes et des toboggans

 

elle n’a besoin de personne

son emploi du temps est chargé

elle n’attend pas que quelqu’un sonne

voyez-vous elle est occupée

 

le pauvre arbuste paraît mort

sous les guirlandes reliées

la vieille trompe le sort

en lui faisant des pieds de nez

 

car la lucidité

n’est pas la meilleure des drogues

elle décida d’abandonner

le bon sens et sa garde robe

 

Refrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Un site utilisant WordPress