La bouche de métro

C’est un peu ma salle à manger

mon dressing sur le palier

ma chambre ma fosse sceptique

mon coin nature et ma boutique

j’y expose mes créations

à côté de mes sécrétions

dissertation spirituelle

dotée de message essentiel

 

j’y fais ma gym et mon yoga

tout en parlant de Spinoza

à tout ceux qui veulent l’entendre

si ils ne l’veulent pas je les chambre

quand j’chuis fatigué je m’allonge

dans ce wagon bar un peu lounge

en route et changeons d’atmosphère

à Perrache il y a de quoi faire

 

c’est ma bouche de métro

celle qui fait de moi un clodo

les secondes qui s’y écoulent

pourraient bien me rendre maboule

c’est ma bouche de métro

mon paradis ma part du magot

vous êtes invité tous les jours

Ah pas de jaloux dans mon pourtour

 

certains soirs entre amis

on joue à se présenter nos logis

d’ici un mois dans le salon

nous aurons la télévision

ce théâtre aujourd’hui

accueille le drame et la comédie

on se dit qu’on est des dandys

même quand on va faire pipi

 

quand je peux j’accueille une fille

qui aime à se dandiner

entre les matelas humides

et les cannettes entassées

faites que sa danse illumine

ce parfait havre de paix

entre ces odeurs putrides

brille sa féminité

 

c’est que même si j’en n’ai pas l’air

et bien que je sois tête en l’air

oui je vis à six pieds sous terre

et c’est pas toujours très marrant

 

les femmes ont ça que n’a voltaire

c’est qu’elles savent nous changer d’air

et vu l’aération des lieux

c’est parfois très intéressant.

 

Refrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Un site utilisant WordPress