L’opale et le mégot

Pour l’écouter c’est ici

 

 

Si je lève le voile que berce l’ego

si je bouge l’opale et montre le mégot

si j’éclaire les tâches il faut que tu le saches

rien ne saurait te dire que j’en sème à nouveau

quand mon esprit s’égare je me passe les fers

et je nourris l’espoir de me passer des vers

mais si j’ai du retard si je glisse et me perds

je n’attendrai de toi rien de plus salutaire

que d’oublier la pierre et brûler le mégot

 

J’ai parfois l’impression de n’être qu’un rafiot

sorte de coque vide loin du coquelicot

et tout au fond s’entasse quelques amas de cendres

l’impureté s’y prélasse et le vice y est tendre

il te faudra le prendre et le foutre au cachot

 

Va prendre la route quitte-moi coûte que coûte

si j’incarne le mégot

et laisse la cendre laisse le vent la répandre

si je ne suis qu’un mégot

laisse-moi pendre ma chaire se fendre

tourne-moi le dos

si je ne suis qu’un mégot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Un site utilisant WordPress